// La Coiffe des rotateurs

Est un groupe musculaire qui assure la mobilité et la stabilité de l'épaule par centrage de la tête humérale en face la glène de l'omoplate. Les muscles sont liés aux os par des tendons et lorsque ceux-ci sont déchirés en raison d'un traumatisme ou de l'usure de l'articulation, l'épaule ne peut plus fonctionner correctement.

 

Un tendon rompu ne peut pas se rattacher spontanément. Dans certains cas le traitement peut être médical (anti douleurs, anti inflammatoires) et rééducatif. L'intervention chirurgicale de réparation sous arthroscopie est proposée lorsque les douleurs et la perte de fonction sont trop importantes et que le traitement médical n'a pas suffisamment soulagé.

Pour la consultation, j'aurai besoin d'examiner votre épaule ainsi qu'un bilan radiographique pour l'analyse des lésions osseuses et une échographie pour les lésions tendineuses.

Ces examens doivent impérativement être récents (moins de 6 mois).

FLURIN BORDEAUX EPAULE COIFFE DES ROTATE
FLURIN BORDEAUX EPAULE COIFFE DES ROTATE
Chirurgie de réparation d'une rupture de coiffe​

 

L'Anesthésie : Générale et locorégionale, elle vous sera expliquée lors de la consultation avec l'anesthésiste.

 

L'Arthroscopie : La chirurgie s'effectue à l'aide d'une fibre optique (caméra vidéo) et d'instruments miniaturisés introduits dans l'épaule par deux petites incisions d'environ 1 cm. Cette technique permet d'éviter une ouverture de l'articulation.

 

La réparation des tendons :  consiste à passer des fils de suture dans les tendons pour les ramener au contact de l'os. Fréquemment, cette technique implique l'utilisation d'implants (ancres) qui sont fixés dans l'os.

Gestes associés : lors de la chirurgie il est fréquent de réaliser une résection de la longue portion du biceps, une acromioplastie (fraisage de l'acromion) ou une régularisation de l'articulation acromio-claviculaire.

Après l'intervention​

Hospitalisation : Dans la grande majorité des cas l'intervention est réalisée en ambulatoire, vous quitterez donc la clinique le jour même de votre intervention.

 

Douleurs : Les suites opératoires peuvent être marquées par des douleurs dont l'intensité est variable selon les patients. Une ordonnance d'antalgiques (médicaments contre la douleur) vous sera remise avant l'intervention par le médecin anesthésiste.

 

Surveillance de la cicatrice / pansement :  

  • Une ordonnance pour la réfection de votre pansement vous est remise avant l'intervention pour vous permettre d'anticiper l'achat des produits nécessaires et organiser la visite de l'infirmier(e) à votre domicile.

  • Un hématome peut apparaître qui se résorbera spontanément. En cas de doute, il est nécessaire de prévenir mon secrétariat pour effectuer un suivi personnalisé (envoyer une photo de la cicatrice, surveiller votre température, effectuer un bilan sanguin, etc.)

 

Déformation du biceps : si un geste a été réalisé sur la longue portion du biceps, car il était jugé responsable de douleur, il est possible que vous présentiez (immédiatement ou non) une déformation de votre biceps. C'est une évolution connue, classique et sans conséquence fonctionnelle.

La rééducation

Une fiche d'exercices d'auto rééducation vous sera remise et expliquée par le kinésithérapeute de la clinique.

Ces exercices ont été élaborés pour vous permettre de mobiliser rapidement votre épaule en toute sécurité et éviter l'installation de contractures douloureuses souvent dues à une mauvaise posture.

Un protocole précis vous sera également remis avec la prescription de séances pour votre kinésithérapeute.

L'objectif principal de la rééducation est de retrouver la mobilité de votre épaule.

La rééducation doit être prudente, douce et progressive. Strictement passive les deux premiers mois.

La mobilisation passive de votre épaule doit être effectuée sous contrôle manuel du réducateur, je déconseille formellement l'utilisation de poids et de pouliethérapie.

La consultation post-opératoire, environ 6 à 8 semaines après l'intervention, permettra de faire le point sur votre avancement et d'adapter le protocole de rééducation si nécessaire.

 

En cas de doute, n'hésitez pas à me contacter avant cette consultation pour éviter l'installation de phénomènes inflammatoires et douloureux.

 

Infos pratiques

L'attelle d'immobilisation : La durée d'immobilisation varie de 2 à 6 semaines en fonction de la gravité de votre lésion. Cette information est indiquée sur votre compte rendu opératoire. Respectez la durée prescrite pour éviter d'immobiliser inutilement votre épaule (en cas de petite lésion) ou de solliciter votre épaule trop précocement (en cas de lésion sévère). 

En revanche, vous pouvez et devez retirer votre attelle pour faire votre toilette et vous habiller ainsi que pour réaliser vos exercices d'auto rééducation. 

 

Dormir confortablement : Pour certains patients la position allongée peut être inconfortable pendant quelques semaines. Vous dormirez probablement mieux en position demi-assise ou calé avec plusieurs coussins.

 

Retour à l'autonomie : Vous aurez besoin d'être assisté dans les gestes de vie quotidienne dans les premières semaines post-opératoire. Après la durée d'immobilisation prescrite, essayez d'utiliser votre bras chaque fois que possible sans forcer au delà du seuil douloureux.

Conduite automobile : possible à partir du 2ème mois, à condition de n'effectuer que de courts trajets pour commencer.

Activité professionnelle : la reprise est possible entre 3 et 6 mois après l'intervention, selon la gravité des lésions et type de poste occupé.

Sport ou loisir sollicitant l'épaule : reprise possible entre le 4è et le 6è mois post-opératoire.

Il est nécessaire de rester très prudent dans la reprise des activités pendant au moins 3 mois après l'opération afin de protéger la cicatrisation des tendons.

 

© 2019 Dr Pierre-Henri Flurin. Site créé avec Wix.com